Sami Kaspi in gesprek met ex Minister Ben Bot+ Histoir Mellah Rabat

Sami Kaspi  Président de l’Association Mimoun Juif Marocaine aux Pays-Bas, née au  Mellah de Rabat Rue Hazan Kouti Mellah de Rabat,avec une fidiliter de ces Racines Marocains,et aussi 20 ans de
fêter la Mimouna aux Pays-Bas,que il est fier de l’ être et de présenter Patrimoine Judeo-Marocain,avec L’Ass.Maimon installée aux Pays-Bas et Barakat El Mellah a Rabat.

Monsieur Sami Kaspi et l’ auteur de suivre la Culture de ses ancêtres Ber-bers, et Fasi de Fez.Rabat Mellah.

Portret van Samuel Kaspi – Sefardisch Marokkaans Joods. Foto uit de serie ‘Joods’ gemaakt in opdracht van het Stadsarchief Amsterdam en het Amsterdams Fonds voor de Kunst in het kader van de tentoonstelling ‘Studioportretten’ in het Stadsarchief Amsterdam.

Op bezoek bij de Minister.
V.l.n.r. dhr. Semlali, secr. A.B.M., Zijn Excellentie dhr. Anis Birou minister , dhr. Sami Kaspi, voorz. “Stichting Maïmon” en dhr Soussi, voorz. A.B.M.

CIMG0205

PLAN ET NOMS DES RUES DU MELLAH DE RABAT.

COPYRIGHT. NE PAS COPIER LE CONTENU SANS AUTORISATION DE L’AUTEUR.

Ci joint le plan de 1913 complété avec les noms de chaque rue:

1: Impasse Skouila
2: Impasse Hazan David
3: Impasse Hazan Kotil
4: ? (actuellement Rue Farane Saleh)
5: Rue Braham Martilio
6: Rue Tahouna
7: Impasse Bohbot
8: Rue Djdid
9: Impasse Buenos
10: Impasse David Cohen
11: Impasse Attias
12: Impasse Illoz
13: Rue du Marché
14: Rue Bekkah
15: Impasse Jamaa Zagouri
16: Impasse Assouli
17: Rue Skaia
18: Impasse Mazouti
19: Impasse Cheikh Daoud
20: Impasse Ben Attar
21: Rue Bonhouj
22: Rue Chaloum Zaoui
23: Rue du dispensaire

La communauté juive au Maroc s’est réduite avec les années et compte aujourd’hui moins de 3.000 personnes dont moins de deux cents à Rabat, selon les chiffres du Conseil des Communautés Israélites du Maroc.

Tout près de la synagogue «Talmud Torah», se trouve le Mellah de Rabat.

C’est un ancien quartier entouré de murs, à plusieurs accès, autrefois réservé aux juifs, qu’ils ont déserté par la suite. C’est une sorte d’enclave ayant son propre cachet en comparaison avec les autres quartiers en raison de son ambiance animée par des commerçants, des marchands ambulants et autres activités qui sont disséminés dans ses ruelles qui grouillent de chalands.

280 000 personnes vivent aujourd’hui au Mellah.

Des petites échoppes se jouxtent un peu partout, les boulangers, volaillers, poissonniers, vendeurs de tissu, de légumes etc. s’époumonent pour attirer la clientèle. Des odeurs se dégagent de ce quartier populaire dont les bâtiments ne dépassent pas trois niveaux.«Nous étions les rois du Mellah à l’époque mais tout a changé pour nous et nous ne sommes aujourd’hui que deux familles dans notre ex-quartier», regrette Menahem Dahan rabbin de la synagogue du Mellah Chalom Zaoui.

77749_p1.jpg

Avec la lecture des livrets militaires, j’ai suivi les parcours de mon grand père Salomon Ben zaken et de ses 2 frères, Isaac Ben zaken et Samuel Ben zaken.

Départ définitif de Oran vers Rabat en 1919 aussi pour la soeur aînée et les parents.
Le 23 mai 1919 mon grand père Salomon Ben zaken 32 ans  quitte Oran avec son épouse Zahra Korchia  34 ans et sa famille (4 enfants: Rachel 9 ans, Esther 7 ans, Moïse 4 ans et Henri 1 an)) pour Rabat (Maroc) au Mellah n° 8 impasse Zagouri.

Son autre frère Isaac Ben zaken 28 ans viendra de Oran à Rabat le 11 août 1919 avec son épouse Anna Djian.

Son autre frère Samuel Ben zaken 26 ans viendra de Oran à Rabat le 23 septembre 1919 avec son épouseJuliette Ben Gouzi.

La soeur aînée Zohar Perle Ben zaken 35 ans viendra aussi de Oran à Rabat avec son époux  Simon Ben zakin.

Leurs parents Moïse Ben zaken 67 ans et Rachel Cohen 67 ans quitteront aussi Oran pour Rabat en 1919.

Donc ils ont bien habité le mellah de Rabat à partir de  1919, 8 impasse Zagouri, pour ensuite en sortir quelques années aprés.

47550_mellah_de_Rabat..jpg

Vue rapprochée…en haut sur le côté gauche de cette entrée du Mellah de Rabat on peut voir la plaque “rue du Mellah”.

31826_rue_du_mellah_rabat.jpg

PHOTOS DES RUES DU MELLAH DE RABAT AUTREFOIS.

COPYRIGHT. NE PAS COPIER LE CONTENU SANS AUTORISATION DE L’AUTEUR.

PHOTOS DES RUES DU MELLAH DE RABAT AUTREFOIS.

61668_j1.jpg

Un ami d’enfance de Rabat me dit lorsque je voulais raconter le Mellah:
Le Mellah, tu t’imagines la honte de nous ramener à ce temps-là.
Oui nous avons eu un moment de honte de notre passé que représentait le Mellah, devenu dans le langage synonyme de misère, de saleté et d’arrièration.
Maintenant que toute la population juive l’a quitté définitivement dans les années 60, il se pare de couleurs de nostalgie et d’affection.
Le temps du Mellah ne sonne plus comme une insulte, mais au contraire comme une invitation à un monde disparu et déja regretté.
Tout petit à partir des années 58 à 66, j’ai parcouru de long en large ce mellah mystérieux que seules les personnes ayant habité se souviennent.

Nous habitions, ma famille et moi à l’impasse Henri Popp qui démare de la porte du Mellah jusque vers la Tour Hassan.

A chaque occasion j’y allais seul ou avec ma mère lorsqu’elle faisait son marché deux fois par semaine.

Elle connaissait tous les coins et recoins et m’indiquait à chaque fois les endroits fréquentables ou pas.

C’est son arrière grand père qui avait créé le lieu de prières, la synagogue Rabi Chalom Zaoui.

Oui il y avait ici au Mellah des endroits louches et il valait mieux ne pas s’y introduire.

La nuit était réservée aux clients de maisons closes tenues par des tenancières juives et trés âgées dont les filles étaient toutes musulmanes et voilées.

A part ça, des miaulements incessant de matouts à la recherche de souris qui déambulent dans tous les coins des ruelles.

Encore faut-il ajouter les clochards et mendiants.

Les clochards et sans abris qui boivent toutes la nuit à déranger les pauvres gens qui ne demandent que du repos.

86411_90447_rolbenzaken_vip_blog_com_868752mellahchrjuifchrachrrabat.jpg

Tous ces personnages faisaient partie intégrante de la vie dans le Mellah.

Attendrissant ces personnages?

Ils étaient libres, heureux, acceptés par quelques personnes, ignorés par d’autres.

Étaient-ils différents? On ne se posait pas cette question à cette époque.

72268_27914_11.jpg

Une bijouterie au Mellah.

64693_23485_19.jpg

Des petits marchands ambulants:
Marchands de pains:

56424_23549_1950_marrak_marchand_de_pains.jpg

Des petits marchands ambulants:
Vendeurs de cacahuètes:

12595_18462_1950_marrakech_vendeurs.jpg

Aujourd’hui le Mellah est une sorte d’enclave ayant son propre cachet en comparaison avec les autres quartiers en raison de son ambiance animée par des commerçants, des marchands ambulants et autres activités qui sont disséminés dans ses ruelles qui grouillent de chalands.

Cette grande muraille qui date des Almohades avec ses meurtrières, ses créneaux et ses chemins de ronde ceinturant tout le Mellah.

Ce trés long mur comportait des ouvertures et ogives plus ou moins larges qui était les portes du Mellah.

Toutes les ouvertures avaient sa porte en bois, entièrement cloutée avec d’énormes gonds tout rouillés et un géant loquet.

Tout ce monde circulait, les commerçants, les ménagères, les écoliers.

Il y avait beaucoup de handicapés mentaux et physiques, des idiots, des débiles, des vagabonds, des ivrognes, des clochards, des sans abris, qui se balladaient en toute liberté et que l’on ne voyait pas particulièrement.

37725_11868_rolbenzaken_vip_blog_com_561101354632049939.jpg

POURQUOI LES JUIFS SONT-ILS ALLER VIVRE DANS CE MELLAH DE RABAT ET DU MAROC ? 

Allez donc comprendre pourquoi l’histoire d’Israël était allée s’encrasser dans la boue de ce dédale de rues et d’impasses qui partaient d’une synagogue pour déboucher dans le cimetière.

Pourquoi elle était allée charrier ses juifs de la Judée vers le Maroc pour finalement les faire échouer dans la prénombre de ces quartiers des Mellahs du Maroc, clôturé de murailles et, plus impénétrable qu’elles, cette foi ancestrale qui ruminait Dieu à longueur de jour.

Seul l’espoir inébranlable qui animait ces juifs, l’espoir d’un retour miraculeux vers la terre de leurs ancêtres, pouvait expliquer qu’une attente deux fois millénaire ne se soit pas diluée dans l’assimilation.

Ils attendaient depuis longtemps, depuis toujours, dans ce décor provisoire où l’histoire s’était trouvé un taudis.

Une ruelle de terre battue.

53382_72752_2.jpg

Des photos de la misère qui régnait dans les mellahs du Maroc autrefois.
Enfants abandonnés dans la rue ?

46347_46426_6.jpg

VOYEZ LA MISÈRE DES HABITANTS JUIFS DANS LE MELLAH.

64146_80408_48.jpg

PLAQUES DES RUES DU MELLAH DE RABAT (1/2).

Voici les noms des rues, ruelles et impasses du mellah de Rabat.

1: Impasse Skouila
2: Impasse Hazan David
3: Impasse Hazan Kotil
4: ? (actuellement Rue Farane Saleh)
5: Rue Braham Martilio
6: Rue Tahouna
7: Impasse Bohbot
8: Rue Djdid
9: Impasse Buenos
10: Impasse David Cohen
11: Impasse Attias
12: Impasse Illoz
13: Rue du Marché
14: Rue Bekkah
15: Impasse Jamaa Zagouri
16: Impasse Assouli
17: Rue Skaia
18: Impasse Mazouti
19: Impasse Cheikh Daoud
20: Impasse Ben Attar
21: Rue Bonhouj
22: Rue Chaloum Zaoui
23: Rue du dispensaire

Voici un plan ancien:

77749_p1.jpg

Voici les plaques de rues et impasses au mellah de Rabat:

21715_Dispensaire.jpg

76746_MELLAH1.jpg

65094_mellah10.jpg68611_mellah6.jpg

25769_Sora_0006.jpg

12989_Sora_0009.jpg

91945_Sora_0010.jpg

38925_Sora_0011.jpg

66054_Sora_0012.jpg

PLAQUES DES RUES DU MELLAH DE RABAT (2/2).

COPYRIGHT. NE PAS COPIER LE CONTENU SANS AUTORISATION DE L’AUTEUR.

Voici les plaques des rues, ruelles et impasses du mellah de Rabat.

16549_Sora_0013.jpg

73781_Sora_0016.jpg

58154_Sora_0017.jpg

27015_Sora_0018.jpg

65806_Sora_0021.jpg

96353_14.jpg

NOMS DES HABITANTS DU MELLAH DE RABAT AUTREFOIS.

Source: Cigalou Dafina.

Concernant le Mellah de Rabat antérieurement à 1930 voici les noms de rues/impasses ainsi que leurs habitants.

Rue BARCHILON au n°9 : Madame Veuve Joseph Torjman dite “sniri” et Madame veuve Maklouf Marrache.
Derb(impasse) BARTILON  (c’est la même que la précédente orthographiée différemment).

N°3: Benzellag. Impasse DUKALI(également écrit DUKALLI).

N°7: -Joseph Marrache;propriété non numérotée:Joseph Benatar fils de Jacob;autre propriété non numérotée: héritiers d’Elias Bensaud(dont raphaël).

Rue/impasse “HAZAN DAVILA”
N°4 : -David Benzaquen
N°5 : -David Sriqui et Abraham Sriqui(domicilié à Casablanca)
N°5 : -Madame veuve Abraham Cohen
N°6 Cheloumou Cheriki
N°7 et 14 : -Madame veuve Abraham Cohen
N° 8 et 10 : -propriété dite”Benatar16″… à l’angle avec l’impasse Scouïla
N°10 : -David Benzaquen
N°16 : -Eli ou Attias

Trois rues/impasses du Mellah de Rabat existaient avant 1930:
-HAZAN DAVILA(trés probablement liée à la famille Davila).
-BARCHILON(Barchilou,Bartilon)…probablement en lien avec la famille Barchilon(Barchiloun);une dame Rachel Barchilon épouse Amzalag Moïse avait une habitation impasse Martillio;une famille Barchiloun avait une propriété impasse Zagoury.

-DUKALI(DUKALLI).

Rue du FOUR (et de la corniche) :
N°20 : -Four David Benisvy,ailleul de Benatar;
Héritiers de David El Kosry(représentés par le grand rabbin Rafaël Encaoua);
-Syon Hyona;
Rue FIRAN : -Coll(ex boulanger à Kenitra)
Derb FERANE : -N°2 Ohana Maklouf
Derb El FERRAN : -N°6 Salomon Sabbah;également dans cette impasse une habitation appartenant aux héritiers de Rebby Jacob Benoualid(représentés par Rebby Moses Benoualid);

FERAN DJEDID

(Faran-Djedid,Fran-Djedid)) :
N°2: -Mosse Benoualid marié à Sity Elmaleh;
N°3: -Elie S.Cohen marié à Fecha Amiel.
Y a t’il un lien entre Feran-Djedid et Ferran-Djouz(zouj) ?.

FERRAN-DJOUZ (Zouj):
Héritiers de messod Trozman(Jerusalem)
N°16 Ohana Maklouf
N°18: -Maison “Diamanta Saada” de Abitbol Aaron marié à Anna(les anciens propriétaires furent successivement Nissim Paguellos puis Sahloum et Ohana -Shriqui;         Yayia Benghiro;
N°20: -Schaloum Shriqui;
N°16: -Ohana Moklouf Jacob marié à Zohra Benatou(de Meknès)…ancien propriétaire: Nissim Isaac Fazuello(vente actée à Kava/Brésil);
-Benabou Yona veuf de Sol Elmaleh.

Rues/impasses du Mellah de Rabat dont les noms figurent encore sur des plaques…

Impasse ZAGOURI (15)

(Azagoury,Zagury,Djamaï Azagoury,impasse de la synagogue Zagoury/Azagoury) :
N°1 : -Salomon Amiel;
-“Maison Zagoury” : Aknine Joséphine épouse Abadia;
N°2 : -Salomon Zagoury
Communautés Israëlites de Rabat et de Salé représentées par Yecotiel Berdugo,grand Rabbin de Rabat et Raphaël Encaoua,Grand Rabbin de Salé;
N°5 : -Saadia Benchetrit; et -Yahia Amran
N°6 : -Héritiers d’Abraham Benchetrit représentés par Meriem bent Elbaz;
N°6 : -Immeuble “Barchiloun” de Madame Saada Chetrit;
N°7 : -propriété de Benizri Isaac et son épouse Aberzel Freha;
N°7 : -Djame Azagoury; Sherbet Joseph;

N°8 : -Benzaken Moïse et Rachel (Cohen);-Ben zaken Salomon et Zahra -Korchia; Ben zaken Isaac et Anna (Djian); Ben zaken Samuel et Juliette (Ben Gouzi);

N°9 : -Maison “Esther” de Benzaquen Abraham et son épouse Pesso Rachel & Benzaquen Simon et son épouse Lasry Anna;
Cette propriété appartenait autrefois à David BOHBOT;
N° 9,10 et 12 : -propriété “CohenII” de Cohen David,Habibi(el fassi?) et son épouse Rabiba bent Youssef Cohen;
Anciens propriétaires : Mordokhay Torjmann,Donna Abehsira,Mosse et David Sebbah,Shalom Sabbah et les héritiers d’Abraham Barchiloun;
N°11 : -Amar Salomon dit “Zegzoug”.

Impasse MARTILLIO (5)

(Martilio,Martillo,Martileo)
N°3 et 5 : -AMZALAG Moïse dit “Moyses” ou “Mouchi” et son épouse BARCHILOU Rachel;
N°4 : -Levy Nahmani(Nhmani);
N°6 : -Elie COHEN,fils de Salomon et de Lavedo Reina, et son épouse Freiha(Fecha) Amiel;
Aaron Cohen et son épouse Beida Lasry;Mardoché,Joseph et Abraham Cohen.
Dans la même impasse Elie ben Salomon Cohen et son épouse avaient la maison “GOTA” en copropriété avec Mimoun ben Isaac ben Lbhar et son épouse Yakot Benaloum. Cette maison “Gota” de l’impasse Martillio s’appelait précédemment “Dar Oulad David Trojman”,propriété de Moïse Trojman dit “Mosse” et ses frères Abraham et Joseph.
-Habibi DAHAN.
-David AFLALOU.

Impasse “CHEICK DAOUD” (19)
N°1 : -“Maison Bohbot” de BOHBOT David et son épouse Marrache Ledicia;
Cette maison était autrefois divisée en deux lots: l’un appartenant à Jacob Bohbot,père de David,…l’autre étant en copropriété entre la famille de Madame Simha Rabuina veuve de Samuel Lasry(enfant Joseph Abraham Lasry?) et la famille de Madame Rahma Bohbot(ses enfants Mossé et Mériem?) ;
N°8 : -Amran BENIZRI
– Messod Elkaïm;
– Jacob Benichay(demeurant à Casablanca);
– Abraham et Moïse SABAH;
– Joseph be David ASSAYAG;
– Messod AZAGOURY;
– COHEN Joseph;
– DAVILA Joseph;
Il y avait également dans cette rue/impasse “Cheick Daoud”,à l’angle avec la “Rue du Mellah”(Rue Centrale) un immeuble dénommé “Benatar15” appartenant à la famille Benatar/Elmaleh déja citée;
Cette propriété était précèdemment partagée entre :
-ENCAWA Rafaël fils du Rabbin Mardoché;
-AMZALLAG Judah;
-Rouben Sultan;
-Madame Dona veuve Isaac;
-Madame Meriem veuve de Barock Soultan.

Rue/impasse TAHOUNA (6) (Tahonna);
N°10 : -“Maison David” de SABBAH David et son épouse -Rachel Bouchaya;
Cette maison, précedemment dénommée “Dar Bebas”,appartenait à Messaud fils de Salomon AMAR;
N°10 : -SABBAH Roubben et son épouse Hana Amar;
N°18 : -Salomon Elmaleh;
N°20 : -West Gérard achète une “maison en bois et un terrain” lieu qui était précédemment appellé “Chemouhil ben Mouchi Merachi”;

Il y avait dans cette impasse Tahouna du Mellah de Rabat un CINEMA…”AMERICAN CINEMA” qui fut géré par Joseph BENDAVID;
– Skouri
– Nessim Bazouilo(Fazuello?)
– Sellam Kerspin
– Ribby David SABBAH
– Abraham Hassan(Manaos/Brésil)
– “Maison Printanière” de Shemaya Elmaleh et son épouse Beillida Lasry.

Impasse HAZAN DAVID (2)
N°3 : -Maison”MARRACHE”de Marrache Moïse Chaloum,fils de Marrache Judas;
N°5 : -Maison”BENZAQUEN” de Benzaquen David et son épouse Laredo Alia;
Cette maison était précedemment la propriété de Marrache Aaron et d’Elbaz David.
N°6 : -Cheloumou Cheriki;…….il y avait à cette adresse une “SYNAGOGUE”.
N°14 : -Madame COHEN Mira et ses fils;
N°15 : -Maison “SALOMON” de BENZAQUEN Abraham et son épouse PESSO Rachel;
Cette maison “Salomon” appartenait précedemment à Salomon BENISAYA,sa fille Simha et les frères de Salomon: Abraham,Isaac,Samuel Maer,Joseph.
N°17 : -BENZAQUEN Simon(frère d’Abraham?)-naturalisé espagnol- et son épouse Lasry Anna;
N°18 : -Maison “ANNA” de Benzaquen Simon et Anna Lasry;
Cette maison appartenait précédemment à Lima Bernardo;
N°18 : -Cheloumou Cheriki;
-Allias Moïse et Hadida Abraham.

Au N°6 des deux impasses le propriétaire était Cheloumou CHERIKI;
On trouve trace dans l’impasse Hazan David de “Madame COHEN et ses fils” et dans l’impasse Hazan Davila “Madame veuve Abraham COHEN”;
Dans les deux impasses la famille BENZAQUEN David apparait;
Enfin il y avait dans les deux impasses une SYNAGOGUE….

RUE du MELLAH (Rue centrale)….
N°1 : -Judah BENHARROSH;
N°22 : -AZOUELOS;
N° 94 et 96 : “Benatar57″(propriété de Benatar Jacob et son épouse Saada Elmaleh déja cités)….cette maison appartenait précedemment à AFLALLO Menahem;
Dans la rue du Mellah Benatar Jacob et son épouse avaient acheté plusieurs autres maisons et terrains : “Benatar 14″,”Benatar15″,”Benatar51″(terrain),”Benatar52″(terrain),”Benatar61”;

N°106 : -Propriété dite “Judah II”…en fait une boutique appartenant à ABITBOL Salomon et son épouse Oliel Meriem;

124 et 126 : COHEN David Habibi dit “DAHAB” et son épouse Rabiba bent Youcef Cohen….les époux Cohen avaient acheté une propriété à Casablanca (entre le Boulevard de l’Anfa et la Rue Lusitania) qu’ils ont dénommée “Immeuble Cohen”…

– “Maison El Maleh” de BENIZRI Isaac et son épouse ABERZEL Freha;
– Messod BOTBOL(représentant les héritiers de Messod TROZMAN- Jérusalem-);
– BOUENOS Jacob,Hombrès et son épouse Beïda SABBAH;
– “Lusqui II” de LOUSQUI Moses;
– Jacob SABBAH;
– Abraham SASSON;
– Abraham et Moïse SABAH;
– Jacob BENICHAYA(demeurant à Casablanca);
— Joseph DAHAN;
– Abraham OAKNIN (profession: boucher).

Impasse HAZAN KOTIL (3)

(Jecotiel,Kotiel,Kuntil,Koutiel) :
N°3 : -Maison d’habitation et boutique “ALEGRIA” d’ATTIAS Israël et son épouse BENISTY Freha;
N°4 : -Elie SABBAH;
N°8 : -Madame veuve PESSO;
N°9 : -Aaron MARRACHE;
N°15 : -Mimoun ben Isaac ben Lbhar et son épouse Yakot Benaloum;
N°18 : -Maison “David BENZAQUEN”;
N°19 et 21 : -Maison “FREIHA” d’Elie COHEN,fils de Salomon,et son épouse Freiha Amiel…….en copropriété avec Mme Reina,veuve de Salomon COHEN……et Aaron COHEN,fils de Salomon,et son épouse Beida LASRY….
Ces habitations appartenaient précedemment à Salomon COHEN et ses frères :Mardoché,Joseph et Abraham…
N°23 : -Messaod ABETBOL;
-HAMOU Abraham (Maison”Abitbol”;
-Maison”David et Abraham Benzaquen” de BENZAQUEN David et son épouse LAREDO Alia + BENZAQUEN Abraham et son épouse Rachel PESSO.L’ancien propriétaire s’appelait BENCHETRIT;
-Hossain Guessous;
-ATTIAS Elie et son épouse Camille.

N°11 : -Maison “Dar David COHEN” de COHEN David Habibi et son épouse(mariage à Fez en 1903) Rabiba bent Youssef Cohen…tous deux déja cités…
Cette maison était précedemment partagée entre d’une part Abraham et Isaac OUAKNIN(Abraham était probablement le boucher déja cité) et d’autre part les héritiers de Shalom ASSERAF(son fils Abraham et sa veuve Alia).

Impasse DJDID (8)
N°1 : “Maison de la SYNAGOGUE BENOUALID” du Rabbin BENOUALID Jacob(décédé le 11/01/1910 au Brésil) et son épouse née ATTIAS Lidicia…
Aprés la succession cette maison a été dénommée “MOÏSE”… demeure du Rabbin Moïse BENOUALID marié en 1902 à Sety ELMALEH,co-propriétaire avec :
-Madame veuve Benoualid Lidicia;
-Amram,Judah,Benoualid marié à Benatar Cota;
-Shalom Benoualid marié à Lasry Simy;

Au N°1 on trouve également trace de -Joseph Ben Daoud Ouyoussef,commerçant,marié à Grassia ASSERAF;
N°3 : -Propriété “Benatar 53″;
N°4 : -Madame BENITAH Simi et Madame AZOUELOS Isaac;
N°6 : -Shalom AMIEL.

Impasse BOHBOT (7)
N°10 : -Maison”BIHASLAHA” de Joseph ben Daoud Ouyoussef et son épouse ASSERAF Grassia;
Cette maison appartenait précédemment à Madame veuve MORDEKHAY Hanna et aux époux DAVILA;
– Isaac PESSO;
– Messod ASSAYAG (Brésil);
– BEN DAVID Joseph.

Impasse SCOUILA (Scouela,Escula) :
Dans cette impasse plusieurs maisons situées côté impair(1,5,15,19,21, 23) ont été achetées par le couple Benatar Jacob et Saada Elmaleh…l’ensemble immobilier a été dénommé “Immeuble Benatar 16”;
La même famille avait également acheté “3 maisons et une pièce-écurie” du côté pair de l’impasse Scouila(N°6,8,10,12);

N°1 : -PENA-MATA Antonio et son épouse Josefa MONTADO(de CADIX);
N°12 : J.L FONTANA;
– Rebby Raphaël ATTIAS,représentant la communauté juive de Rabat en 1926;
– Joseph R. ATTIAS.

Rue/Impasse ASSOULINE (16)

(Assouli,Assuline,Azuli) :

N°2 : -CONQUY Joseph,inspecteur des Ecoles de l’Alliance Israëlite;il était précédemment domicilié chez BENAIM Moïse dit “Michel”(d’Alger),propriétaire de cet immeuble connu et quelque peu décrié au début des années 1920 dénommé “Immeuble Benhaïm”,rue H.POPP à Rabat ;
N°2 : -BENISTY ou BENISVY Joseph;
N°3 : -Copropriété entre Joseph MARRACHE,Madame veuve MARRACHE,Amram Benüsch et David LUSQUI;
L’ancien propriétaire était LASRY;
N°3 : -BENISHAYA Rafaël;
N°5 : -Immeuble “Benatar 14” de Jacob ben Raphaël BENATAR et son épouse Saada Elmaleh(déja cités);
Ce couple avait également dans la rue/derb Assouline l’immeuble “Benatar 17”;
N°7 et 9 -Menahaïm(Menahem) BENABOU et son épouse OHANA Esther;la maison du N°9 était dénommée “Benabou III ” et les anciens co-propriétaires s’appelaient LASRY Abraham,BENOUALID Moïse,R.Maïr ISRAEL;
-Youssef ESSAYAG;
-Simon BENOUAHISH.

Rue/Impasse SKAIA (17)
N°1 : -Immeuble “Benatar 60” de Benatar Jacob ben Raphaël et son épouse ELMALEH Saada;
N°2 : -DAHAN Aaron;
N°3 : -Shalom BENOUALID et son épouse Simy LASRY;
N°3 : -Aaron ATTIAS;
N°4 : -Co-propriété dénommée “Maison Fortunée”… entre Amran BENOUALID et son épouse Cota BENATAR;…-Madame ATTIAS Liditia veuve de Rebby Yaacoub BENOUALID décédé au Brésil le 11 janvier 1910;…-Mossé BENOUALID et son épouse Sity ELMALEH;…-Shalom BENOUALID et son épouse Simy LASRY;
N°5 : -Maison “DONNA”…Co-propriété entre d’une part LUSQUI Rafaël et son épouse COHEN Meriem et d’autre part Maër Menahem et son épouse LUSQUI Donna;
Précédemment propriété de Madame Hanna Solica épouse de Jacob ASSERAF;
N°6 : -David LUSQUI;
N°7 : -Héritiers du Rabbin Jacob BENOUALID représentés par Amran BENOUALID;
N°8 : -co-propriété entre Madame ATTIAS Liditia,veuve de Rebby Yaacoub BENOUALID …et Amran BENOUALID et son épouse Cota BENATAR;
N°10 : -ABITBOL Salomon et son épouse Meriem OLIEL.
N°11 : -Messaoud BENITAH ,gérant de la sté “M.BENITAH & Cie”,Rue Oukassa;
– Amran ZAGOURI.
– Héritiers de Joseph BENDOUAN(BENDAHAN?).

Impasse MAZOUTI (18)
N°1 et 2 : -Moses LUSQUI et son épouse Bellida ELKAIM.
Ancien propriétaire : SHRIQUI Salomon;
N°4 : -BENZAQUEN Abraham et son épouse PESSO Rachel;
Ce bien immobilier était précedemment la propriété de Mossé fils du Rabbin Jacob ben KIKI(marié à Estrelia ben David PESSO);
N°5 : -Maison “MERIEM” de LUSQUI Raphaël et son épouse Meriem COHEN;
N°4 , 6 et 9 : -Co-propriété entre d’une part Messod ZAGOURY et son épouse Esther Ruben BENISAYA…et d’autre part Judah ZAGOURY(frère de Messod) et son épouse Sarah ROFFE(mariage contracté vers 1895 à MACAPE/Brésil);
Le lot 4 et 6 constituait la maison dite “VISTA ALLEGRE”;
Le lot 9 était appelé “FELEZARDA”;les anciens propriétaires du N°9 étaient : -les frères Rafaël et Mossé LOUSQUI,Messod BENITAH,Judah Salomon OUAKNIN et sa fille Hanna(mariée à Mosse ben Messod BENCHETRIT);
N°8 : -Héritiers d’Abraham LASRY représentés par Sahoul LASRY;
Ancien propriétaire : Salomon ben Isaac AMAR.

Impasse BOUHOUJ (21)
– Maison “BENAGI” de Shalom AZANCOT.
Cette maison a été dénommée”Manno Joseph” par les nouveaux propriétaires : Manno Guiseppe,tailleur de pierres et son épouse Rossoti Maria;
– Salomon TROGIMAR(Trojman ou Trozman?).

Impasse BENATAR (20)
N°11 : -BENOUALID;
N°13 : -ASSAYAG; et -BENATAR Aaron.

Impasse BEN-BECAH (14)

(également les orthographes BENBEKAR et BEN BEKAH)

N°9 : -Maison “Messaud BENATAH”(cette indication de BENATAH….peut être en réalité BENITAH);
Cette maison a été dénommée “Raphaël Isaac” par les nouveaux propriétaires : SABBAH Rouben(roubben),(fils de Rebby David SABBAH) et son épouse Hana AMAR;
– El Ghrably Ichoua;  et – Yahia Benguira (Yhia Benghira);

Impasse BENITAH
N°8 : -Madame veuve Abraham Levy Provençal et son fils Jacob.

Pas trouvé de trace des rues et impasses d’avant 1930 de:

22 “Chaloum ZAOUI” , “ILLOZ”, 23 “DISPENSAIRE”, 9 “BUENOS” , 11 “ATTIAS” , 10 “DAVID COHEN”…..

Les noms ont du être changé après 1930.

Noms des rues, ruelles et impasses du mellah de Rabat en 1930.

77749_p1.jpg

NOMS DES IMPASSES ET RUES DU MELLAH DE RABAT.

(AUJOURD’HUI EN 2015 ) NOMS DES IMPASSES ET RUES DU MELLAH DE RABAT.

mellahrabat

Des photos du Mellah de Rabat aujourd’hui.

La rue principale rue du Mellah depuis l’entrée des remparts.

64p1

Une ruelle du Mellah de Rabat.

93p2

Une impasse du Mellah de Rabat.

57p3

Une impasse du Mellah de Rabat.

14p4

Ruelles du Mellah de Rabat.

87p5

Un balcon perché, ancienne demeure de la présence ancienne des juifs du Mellah de Rabat.

54p6

Une porte d’entrée au Mellah de Rabat.

87p7

Un couloir menant à une demeure au Mellah de Rabat.

57p9

On aperçoit la Casbah des Oudayas depuis la muraille rue Sidi Makhlouf à l’extrémité du Mellah de Rabat.

39566_5.jpg

 

Images et ruelles Source : Adresse web : http://rolbenzaken%20centerblog

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *