Marrakech Capitale historique des Amazighs, patrimoine mondial de l’humanité de l’UNESCO

Du 18 au 20 décembre, Marrakech a célèbré le 30e anniversaire de sa déclaration en tant que  patrimoine mondial de l’humanité de l’UNESCO. L’occasion d’évaluer les travaux réalisés pendant les trois dernières décennies afin de réhabiliter le tissu architectural de sa célèbre médina, de ses jardins et des différents sites historiques.

À cette occasion, une journée commémorative, organisée à la Médersa Ben Youssef, fondée par Abu al-Hasan, sultan berbère mérinide. Le nom Ben Youssef vient du sultan amazigh almoravide Ali Ben Youssef. La médersa fut durant plus de quatre siècles un foyer d’accueil pour les étudiants en soif de connaissances dans diverses sciences, notamment en théologie. Elle disposait de 132 chambres destinées aux étudiants non originaires de Marrakech et pouvait accueillir jusqu’à 900 étudiants.

Lors de cet événement, une délégation de l’UNESCO, organisme chargé de classifier les hauts lieux du patrimoine mondial a dressé un état des lieux de la ville ocre: « La ville fait face à un enjeu difficile : assurer un développement durable et économique et répondre aux difficultés du secteur touristiques, tout en prenant soin de préserver cet environnement et ce patrimoine culturel unique» avait confie Michael Millward,  porte-parole de l’UNESCO à notre confrère Telquel. Et de rajouter : « tous les habitants de Marrakech et les Marocains en général doivent s’approprier ce lieu, en être fier et œuvrer pour le préserver.»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *